Bilan du premier trimestre 2021

Comme l’année dernière, je vous propose un article pour parler de mon bilan trimestriel. Les jeux les plus joués, ceux que j’ai particulièrement aimés et parfois aussi ceux qui m’ont déçue. Déjà 3 mois de 2021 se sont écoulés, alors c’est l’heure du premier bilan de l’année.

Encore une fois, j’ai pas mal joué en ce début d’année. Au total, j’ai joué 324 parties de 94 jeux différents. Ça représente plus de 100 heures de jeux et j’ai déjà un H-Index de 9 (c’est-à-dire que j’ai joué au moins 9 fois à 9 jeux différents). C’est encore plus de temps passé à jouer que l’année dernière à la même période, mais la situation n’était pas pareille les 10 premières semaines (on pouvait encore aller au resto, au cinéma, voir plein de gens,… donc on jouait un peu moins).

Encore une fois, ce sont les jeux coopératifs qui ont été les plus joués. Et celui en tête n’est autre que l’As d’Or Expert 2021, à savoir The Crew avec ses 39 parties. On a terminé la campagne à 2 débutée fin 2020 et on a ensuite fait découvrir le jeu à nos amis qui ont bien aimé. Du coup, on fait une campagne à 4. Et pour y jouer avec une personne ne connaissant pas les jeux de plis, je comprends pourquoi le jeu n’a pas été placé dans la catégorie famille de l’As d’Or (et puis, n’oublions pas que l’As d’Or n’est pas un prix destiné aux joueurs, mais au grand public qui achète 2 jeux par an 😉). En tout cas, on aime beaucoup cette campagne et c’est un peu moins facile à 4 qu’à 2, mais toujours aussi bon. Vivement la nouvelle boîte pour de nouvelles missions qu’on pourra jouer à 2 (car une fois la campagne jouée avec un groupe, je ne trouve pas qu’il soit intéressant de la recommencer ensemble).

Juste derrière, c’est encore La marche du crabe qui est sur le podium avec 29 parties. On ne désespère pas de réussir l’aventure des 11 plages d’une traite 🤞 Mais ça se corse souvent un peu après la moitié des plages. Mais on y croit ! Et on en est à plus de 110 parties jouées de ce super jeu pour 2 et les cartes sont toujours en très bon état, malgré toutes les manipulations. Comme quoi, on peut produire localement (pour rappel, c’est du Made in France écoresponsable) et avoir du matériel de qualité. Chapeau ! 👍

À la troisième place, un nouveau jeu : My city. Et il n’est pas coopératif. On a joué la campagne à 2 et on compte en refaire une plus tard dans l’année avec le matériel restant car c’est tout à fait possible. Un jeu évolutif et legacy compétitif, ce n’est pas ce qu’il y a de plus courant. Ici, c’est du placement de tuiles (polyominos) familial et c’est plutôt bien fait. La campagne est divisée en 8 chapitres dont chacun comprend 3 parties, ce qui fait un total de 24 parties (mais le jeu peut encore être rejoué ensuite avec le verso des plateaux et des règles qui n’évoluent pas). C’est addictif car on veut connaître la suite des modifications de règles et savoir ce qui va arriver. On a quand même réussi à ne pas tout jouer en une semaine 😁 Sans trop en dire, sachez que le vainqueur d’une partie marque des points pour la campagne, mais se prend généralement un malus tandis que le perdant gagne un petit bonus à coller sur son plateau. Ça permet d’équilibrer les différents niveaux autour de la table, ce qui est une bonne idée si on joue en famille. Bon, ça n’a pas fonctionné pour moi : j’ai beaucoup perdu au début, puis j’ai un peu gagné et enfin j’ai de nouveau perdu. Je termine loin derrière Monsieur pour le décompte de points de la campagne (mais je suis souvent très nulle aux jeux avec des polyominos).

J’ai également découvert Ghost Adventure en ce début d’année. Un jeu coopératif plutôt original puisqu’il nécessite l’utilisation d’une toupie. Le but est de la faire avancer le long d’un parcours et de passer sur des objets. Mais il faudra parfois faire sauter la toupie, la faire passer d’un plateau à un autre ou encore retourner le plateau 😮 Ça m’a beaucoup amusée et il faut faire preuve de beaucoup de dextérité pour réussir certaines missions. Je suis bien contente de l’avoir loué à la ludothèque pour l’essayer 😊

Une autre découverte et elle est très récente puisque le jeu est arrivé le 17 mars à la maison. Mot malin fait partie de ces petits jeux rapides qui deviennent vite addictifs. Un jeu d’association de mots qui est coopératif. En 5 minutes, il faut faire deviner un maximum de combinaisons. Pour ça, on donne un mot-indice et les autres joueurs peuvent alors donner la coordonnée qu’ils pensent être la bonne. Par exemple, pour faire deviner A2, je peux dire « cuistax » (ndlr : terme belge 😋). On y a joué à 2, à 3 et à 4 et ça fonctionne super bien dans toutes les configurations. Joué avec des amis qui découvrent l’univers des jeux et ils ont adoré. Par contre, c’est pas facile du tout, même si c’est indiqué dès 7 ans (il faut un enfant plutôt doué en vocabulaire pour que ça marche, je pense).

En même temps que Mot malin est arrivée la seconde boîte de Ricochet. C’est toujours aussi prenant, mais c’est un niveau au-dessus. D’ailleurs, si vous voulez vous lancer dans ce jeu, commencez par la première boîte. Pour rappel, c’est aussi un jeu d’association de mots et d’idées où sur base de 2 mots, on doit en retrouver 2 autres dans une grille et ainsi de suite. Cette fois, on prend plus le temps pour savourer la boîte et on se contente d’une partie durant la pause de midi (parfois 2 si on a été bons 😄). Vraiment top ce jeu !

Ce premier trimestre, j’ai joué 3 parties de Hansa Teutonica, mon jeu préféré 😍 Comme je n’ai pas souvent l’occasion d’y jouer depuis un an, 3 parties sur un trimestre c’est énorme et suffisamment rare pour écrire (encore) quelques mots à son sujet. La big box est justement sortie en VF en février et j’en ai longuement parlé ici. Un jeu fluide, épuré mais d’une profondeur stratégique à en faire rougir plus d’un. Je ne refuse jamais une partie, tout comme Concordia qui a les mêmes qualités (mais qui se joue très bien à 2). Ah, rien qu’à en parler, j’ai envie de jouer à ces jeux ! 😋

Par contre, 2 jeux sont de petites déceptions en ce début d’année. Pour commencer, 50 missions qui est un jeu coopératif à communication limitée où il faut réaliser des missions (des objectifs) en jouant des cartes. C’est très simple puisqu’à son tour, on doit jouer une de ses cartes sur un des 4 tas en respectant la condition suivante : il faut recouvrir une carte de même valeur ou de même couleur. Si on valide une des 4 missions, on la remplace par la suivante. Si on ne sait pas jouer, on a perdu. C’était attirant, mais c’est finalement très hasardeux et ça ne nous amuse pas énormément. Du coup, on a le sentiment d’avoir fait le tour du jeu et il a rejoint la pile des jeux à vendre. Même avec notre neveu et notre nièce (des ados), ça n’a pas pris et ils ont préféré The Game : En vert et contre tous (ils ont même voulu enchaîner plusieurs parties de celui-ci).

L’autre déception concerne CloudAge. Un jeu évolutif de niveau intermédiaire dont un des auteurs n’est autre que Alexander Pfister. Après l’excellent Maracaibo, je m’attendais à être sous le charme. Mais finalement, c’est un peu trop répétitif d’une partie à l’autre, malgré les règles évolutives. L’évolution est peut-être justement trop légère. En tout cas, on a joué 5 parties sur les 7 de la « campagne » et on a beaucoup de mal à s’y remettre pour terminer. Après ces 2 parties, il rejoindra aussi la pile à vendre. J’ai l’impression que je n’accroche qu’aux jeux experts de cet auteur car les plus légers m’ont toujours laissée de marbre. Notez qu’une VF du jeu arrivera dans l’année.

Voilà pour ce premier bilan de l’année. Au final, il y a peu de nouveaux jeux mais ça fait du bien de se replonger dans des jeux déjà connus et de ne pas devoir se plonger dans de nouvelles règles. Et vous, ça a donné quoi ce premier trimestre (ludiquement parlant évidemment) ?

2 commentaires sur “Bilan du premier trimestre 2021

  1. J’ai eu un trimestre beaucoup plus calme question jeux, les aléas de la vie faisant que j’ai eu moins de temps et d’énergie à y consacrer. J’ai fait environ 90 parties, majoritairement des petits jeux de cartes (en anglais, de la collection des Wallet Games de Buttonshy Games) et des Roll&Write (Welcome To… et Demeter en tête), avec l’exception notable de Underwater Cities qui représente un gros investissement de temps et de cerveau :). Je joue seul ou à deux… pas à plus, situation oblige.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai eu la chance de jouer quelques parties à 4 joueurs et ça fait du bien !
      Un peu moins de roll & write de mon côté par rapport à d’habitude car on sort Ricochet ou Mot malin en ce moment pendant la pause de midi.
      Je n’ai jamais joué à Underwater Cities. C’est un des jeux experts à succès que je n’ai pas joué.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s