Trails of Tucana : Oh ! Un toucan !

Vous débarquez sur l’île de Tucana qui abrite des vestiges d’anciennes cultures ainsi que d’étranges créatures. Créez un réseau routier afin de relier les différents villages de l’île entre eux, mais aussi aux curiosités touristiques. Aurez-vous le meilleur agencement routier ?

Trails of Tucana est un jeu créé par Eilif Svensson et Kristian Amundsen Østby, illustré par Gjermund Bohne, et édité par Aporta Games pour la version originale et Matagot pour la version française. Il se joue de 1 à 8 joueurs, est conseillé dès 8 ans, pour des parties de 15 minutes environ.

La boîte

En début de partie, chaque joueur reçoit une fiche et un crayon. Un joueur est désigné Maire (soit le premier joueur) et prend une carte Mise en place qu’il va lire à haute voix : chaque joueur va alors écrire dans les cercles des villages les lettres dictées (le Maire en commençant à écrire dans le village 1, le joueur suivant commencera dans le village 2 et ainsi de suite). Les cartes Bonus sont placées au centre de la table (le nombre dépendant du nombre de joueurs). Les cartes Terrain sont mélangées pour former une pioche qu’on place devant le Maire.

Mise en place pour 4 joueurs
En route pour Tucana !

Dans Trails of Tucana, les joueurs vont tenter de relier un maximum de villages entre eux et les curiosités aux villages. Pour cela, le Maire va révéler 2 cartes Terrain à chaque tour et chaque joueur doit alors tracer un trait entre 2 cases correspondant aux types de terrain révélés, sans autre condition. Si une carte Terrain au choix est piochées, chaque joueur peut choisir le type de terrain pour cette carte. Les tours vont s’enchaîner jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une carte Terrain, un décompte a alors lieu.

Quand un joueur relie une Curiosité (toucan, obélisque, monstre marin, livre ou yéti) à un Village, il entoure la valeur la plus à gauche de cette Curiosité dans la zone de Score des Curiosités. Quand il relie l’autre Curiosité du même type à un Village, il entoure la valeur de droite et trace tout de suite un trait supplémentaire où il veut. Il est possible de faire des réactions en chaîne : un trait bonus qui permet d’avoir un autre trait bonus qui permet d’en avoir encore un autre.

Le monstre marin est relié au Village A

Quand un joueur relie les 2 Villages ayant la même lettre, il entoure la valeur à droite de la lettre correspondante dans la zone de Score des Villages. De plus, s’il est le premier à relier ces Villages, il gagne les points de la carte Bonus correspondante (qu’il défausse) et les note dans la zone de Score Bonus. À plus de 4 joueurs, le second joueur à relier 2 Villages ayant la même lettre marque aussi des points bonus.

Les Villages E sont reliés

Quand il ne reste qu’une carte Terrain dans la pioche, chaque joueur calcule le total des valeurs entourées dans leur zone de Curiosité et reporte le total dans la première case à côté de la longue vue.

Décompte intermédiaire

Le Maire remélange alors toutes les cartes Terrain pour reformer une pioche et une seconde manche commence en révélant 2 cartes Terrain. Quand il ne reste qu’une carte Terrain, un second et dernier décompte a lieu. Les points des Curiosités sont donc comptabilisés 2 fois au cours de la partie. Chaque joueur calcule alors son score final : total des 2 manches, total des Villages reliés et total des points Bonus. Le joueur avec le plus grand score remporte la partie.

Fin de partie
Des variantes pour encore plus de plaisir

Il est possible de jouer une partie plus longue en utilisant le verso des fiches, Isla Grande. La partie dure alors 3 manches et non 2. Il y a 3 Curiosités de chaque type et les traits bonus sont obtenus quand la troisième Curiosité d’un type est reliée à un Village.

Isla Grande

L’autre variante ajoute les cartes Bonus rouges. Lors de la mise en place, on en pioche une à 2-3-4 joueurs et 2 à 5-6-7-8 joueurs. Quand un joueur relie les Curiosités représentées sur la carte Bonus, il gagne les points de la carte Bonus (qu’il défausse) et les note dans la zone de Score Bonus.

Les cartes Bonus rouges

Il y a encore 3 variantes de mise en place qui sont proposées dans les règles.

Qu’il est bon de se balader à Tucana

J’ai joué ma première partie de Trails of Tucana au dernier salon d’Essen sur le stand de l’éditeur de la version originale, Aporta Games. Après la partie, je n’étais pas plus emballée que ça et je trouvais le jeu sans plus. Mais remettons-nous dans le contexte : c’était le dimanche après-midi, soit après 3 jours et demi de salon dans les pattes donc je n’étais pas dans les meilleures conditions pour une découverte. Fin juin, j’ai l’occasion de recevoir le jeu de la part de Matagot à l’occasion de la sortie de la version française. Et comme je suis en plein dans la rédaction de mon article sur les roll & write et dérivés (ici et ), c’est l’occasion d’y rejouer pour en parler correctement. Et j’ai bien fait de lui donner une seconde chance car plus j’y joue et plus je l’apprécie.

Trails of Tucana est un flip & write très accessible puisque les règles sont simples, expliquées en 5 minutes et qu’il n’y a pas d’exception. Il est idéal pour faire découvrir cette mécanique et c’est d’ailleurs celui qu’on a sorti lors d’une soirée d’initiation aux jeux modernes. Résultat : tout le monde s’est amusé et a apprécié la partie. Mais même si les règles sont simples, ce n’est pas pour autant simpliste. Il est possible de calculer ce qui va arriver puisque la répartition des cartes Terrain est rappelée sur la fiche. Les choix ne seront alors pas toujours simples et on hésitera entre tenter notre chance en espérant un prochain duo de cartes Terrain nous permettant de relier 2 Villages ou relier tout de suite une Curiosité rapportant simplement des points. Il faut alors faire attention de ne pas trop s’éparpiller en faisant des chemins un peu partout sur l’île.

Le jeu fonctionne dans toutes les configurations. J’y ai beaucoup joué à 2, mais j’ai aussi eu l’occasion de l’essayer à 6 joueurs. Comme tout le monde joue avec le même duo de cartes Terrain à chaque tour, l’interaction se limite à la course aux points bonus pour relier les Villages. Et comme les joueurs ont chacun une mise en place différente, chacun aura des facilités pour relier tels ou tels Villages. Ce n’est donc pas un jeu où on va trouver de l’interaction, même indirecte. On joue un peu tous chacun dans notre coin, sans se préoccuper plus que cela de ce que font les autres joueurs.

Le matériel est de qualité et les crayons sont fournis. Les illustrations sont jolies et il n’y a aucune confusion possible pour les cartes Terrain. C’est un sans faute à ce niveau. Et l’intérieur de la boîte est tout aussi beau.

Concernant la rejouabilité, elle semble être au rendez-vous. Il y a les 2 îles et la variante des cartes Bonus rouges. Passer de la petite île à la grande île propose le plus de changements. La partie se joue en 3 manches, il y a plus de Curiosités puisque l’île est plus grande. On va alors plutôt chercher à relier quelques Curiosités lors de la première manche afin de comptabiliser ces points 3 fois sur toute la partie. En tout cas, j’ai souvent envie de le sortir et je n’ai pas l’impression de faire la même chose à chaque partie, donc c’est plutôt très bon signe.

Si vous cherchez un jeu à cocher familial, accessible pour initier des novices aux jeux modernes, Trails of Tucana est celui que je vous recommande. Il est joli, simple, rapide et propose suffisamment de challenge pour intéresser les joueurs les plus aguerris. Un jeu que j’apprécie un peu plus à chaque partie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s