Boomerang – Australia : Visitons l’Australie avec un crayon

Muni de votre sac à dos, de votre appareil photo et d’une gourde, partez découvrir l’Australie. Visitez les plus beaux sites touristiques, observez les kangourous, les ornithorynques et les émeus et ramenez de beaux souvenirs de votre voyage.

Boomerang – Australia est un jeu créé par Scott Almes, illustré par Kerri Aitken et édité par Grail Games pour la version originale et Matagot pour la version française. Il s’agit d’un jeu pour 2 à 4 joueurs, conseillé dès 8 ans, pour des parties de 30 minutes environ.

En début de partie, chaque joueur reçoit une fiche et un crayon. Les cartes sont mélangées pour former une pioche qu’on place face cachée sur la table.

Dans Boomerang – Australia, les joueurs vont faire du tourisme en Australie et essayer de voir un maximum de choses et de faire différentes activités.

Une partie de Boomerang – Australia se déroule en 4 manches pendant lesquelles les joueurs vont drafter des cartes et ensuite cocher les informations sur leur fiche. À chaque manche, les joueurs vont :

  1. Recevoir 7 cartes
  2. Choisir une carte Lancer
  3. Drafter les cartes restantes
  4. Compléter leur fiche

Une fois que les joueurs ont reçu 7 cartes, ils en choisissent une qu’il place face cachée devant eux et qui sera révélée en fin de manche. L’information importante pour choisir cette première carte est la valeur en haut à gauche car en fin de manche, on va la comparer à la valeur de la dernière carte posée (la carte Réception) et la différence entre les 2 cartes sera votre score de lancer.

Ensuite, les joueurs vont drafter le reste des cartes, c’est-à-dire passer les cartes restantes au joueur à leur gauche, choisir une carte et, simultanément, la placer face visible devant eux. Ils recommencent jusqu’à ce qu’ils aient chacun 7 cartes devant eux.

Enfin, chacun va révéler sa carte Lancer, compter les points de la manche et l’inscrire sur sa fiche.

    • Lancer et Réception : on note la différence entre sa carte Lancer et sa carte Réception.
    • Collections : on additionne les valeurs dans les symboles verts des cartes (feuille, fleurs, coquillage, cadeau). Si la somme est inférieure à 7, on score le double. Par contre, si elle est supérieure à 7, on score simplement la somme. Sur l’exemple en photo, le joueur a 3 feuilles de valeur 1 ce qui lui permet de scorer 6 points.
    • Animaux : chaque paire d’animaux identiques fait gagner au joueur les points de l’animal.
    • Activités : le joueur choisit une activité, compte le nombre de fois qu’elle apparaît sur ses 7 cartes et gagne des points selon le tableau de conversion. Chaque activité ne peut être scorée qu’une fois par partie !
    • Sites touristiques : le joueur coche sur sa fiche les sites qu’il visite grâce à ses cartes. Chaque site visité rapporte 1 point en fin de partie. Le premier joueur à cocher les 4 sites d’une région gagne un bonus de 3 points (plusieurs joueurs peuvent le gagner durant une même manche).

Quand tous les joueurs ont complété leur fiche, les cartes devant eux sont défaussées et une nouvelle manche commence. S’il n’y a plus assez de cartes dans la pioche (à 4 joueurs, ce sera le cas à chaque manche), on mélange la défausse pour reformer une pioche. Après 4 manches, la partie prend fin et les joueurs additionnent les points gagnés sur les 4 manches. Le joueur avec le plus de points l’emporte.

Une visite de l’Australie originale

Boomerang – Australia est une belle revisite du roll & write. Ici, on ne lance pas des dés pour ensuite écrire sur sa feuille, mais on drafte des cartes pour ensuite écrire sur sa feuille. On a donc un draft & write.

On m’avait parlé de ce jeu lors du salon d’Essen et j’étais vraiment curieuse de voir ce que ça allait donner puisque j’adore les jeux à cocher. Et je n’ai pas été déçue après l’avoir essayé lors du dernier Festival des Jeux de Cannes.

Les règles sont vraiment simples, surtout si on connaît le draft. C’est vraiment un jeu accessible qu’on peut sans soucis jouer en famille ou avec des novices, surtout que le thème, même si on ne le ressent pas vraiment, propose un peu d’évasion. Le jeu est vite installé et vite joué, ce qui permet d’enchaîner plusieurs parties si les joueurs accrochent bien au jeu.

Il faudra tout de même être attentif au jeu des autres et aux différentes informations qu’il y a sur les cartes. Car une carte contient 4 informations : une valeur, une lettre (pour le site touristique) et un duo entre une activité, un objet et un animal. Il n’est d’ailleurs pas simple de choisir sa carte Lancer car on ne sait pas s’il est préférable de prendre une petite valeur ou une grande valeur. Il faut alors réfléchir à ce qu’on espère faire durant la manche : tel animal, telle activité,… et choisir en fonction de cela. À 2 joueurs, c’est forcément plus facile car la carte de Lancer et la carte de Réception se trouvent forcément dans la main de départ. On peut donc plus facilement anticiper ce qui reviendra dans notre main par la suite. Je n’ai d’ailleurs joué que des parties à 2 joueurs pour le moment et je pense que cette configuration permet un plus grand contrôle sur la stratégie qu’on envisage. À 4, les cartes sont plus réparties et il n’est alors pas forcément évident de réussir à faire plusieurs fois la même activité dans une manche par exemple.

Même si le jeu a des règles simples, il y a tout de même une petite courbe d’apprentissage. Lors de la première partie, on ne fera pas forcément attention au jeu des autres joueurs et on jouera à tâtons, sans trop savoir quoi choisir. Mais ensuite, on fera vraiment attention à l’axe stratégique qu’on souhaite suivre et c’est vraiment agréable quand on parvient à faire ce qu’on veut. Lors de ma dernière partie, j’ai misé sur la bonne activité lors des 3 premières manches (réussissant à avoir 4 ou 5 cartes d’une même activité) et quand j’hésitais entre 2 cartes, je regardais si l’une ou l’autre pouvait intéresser mon adversaire. Cela m’a permis de marquer 28 points d’activité alors que je n’avais même pas la moitié lors des parties précédentes.

Si vous cherchez un jeu rapide qui revisite de façon originale le roll & write, essayez Boomerang – Australia, il vous proposera une petite escapade à l’autre bout du monde.

2 commentaires sur “Boomerang – Australia : Visitons l’Australie avec un crayon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s