Welcome to New Las Vegas : Le Welcome to… survitaminé !

Devenez l’As des architectes en construisant le meilleur « nouveau Las Vegas ». Bâtissez des hôtels, faites visiter vos casinos à de riches clients, créez un super parcours de golf tout en respectant les projets de la ville. Alors qui sera le grand gagnant ? 

Welcome to New Las Vegas est un jeu créé par Benoit Turpin et Alexis Allard (spécialement pour le mode solo), illustré par Anna Heidsieck et édité par Blue Cocker. Il s’agit d’un jeu pour 1 à 50 joueurs, conseillé dès 10 ans, pour des parties de 35 minutes environ.

La mise en place est assez rapide. Chaque joueur reçoit 2 feuilles (une Ville et une Score) et un crayon. Une carte Projet de chaque couleur est piochée et placée face visible sur la table. Les cartes Casino sont mélangées et réparties en 3 piles (face numéro visible). Chaque joueur choisit secrètement s’il souhaite ou non faire un prêt à la banque. Si oui, il suffit d’entourer les 4 liasses de billets (en haut à droite de la feuille Score), sinon la liasse de billets barrée. Ensuite, chacun replie le coin de sa feuille pour cacher son choix aux autres.

Comme dans Welcome to…, le principe de base reste le même : on retourne une carte de chaque pile, chaque joueur choisit une des 3 combinaisons (plusieurs peuvent choisir la même), construit un casino et réalise l’action associée s’il le souhaite.

C’est la même chose alors ?

Non car il ne faut plus uniquement gérer les rues en y construisant « simplement » des casinos ayant des numéros croissants. Il faut maintenant essayer de créer les plus grandes suites de casinos pairs ou impairs.

Aussi, il faut gérer en plus les avenues (les colonnes verticales) pour y construire des hôtels. Dès qu’une avenue à tous ses casinos ouverts, un hôtel y est construit. Le premier joueur à construire l’hôtel d’une avenue en construit un grand (il entoure tout l’hôtel) alors que les autres joueurs doivent barrer la partie supérieure de cet hôtel sur leur fiche (ils ne pourront construire qu’un petit hôtel).

Et les actions, ce sont les mêmes ?

Non. Il y a 5 nouvelles actions : Construction, Limousine, Spectacle, Inauguration, Amélioration.

L’action Construction permet de créer un emplacement supplémentaire pour un casino. Certains emplacements sont en chantier (grue) et ils peuvent devenir des emplacements pour accueillir un casino. Pour cela, il faut rayer la grue et entourer les billets (qui représentent la dette qu’on contracte pour achever le chantier).

Quand un casino sera ouvert (c’est-à-dire quand un numéro sera noté), le prêt sera remboursé et on pourra barrer les billets.

L’action Limousine permet de tracer le chemin que la limousine des riches clients va faire afin qu’ils visitent les casinos spéciaux. Le point de départ (et d’arrivée) est le feu tricolore, ensuite la limousine se déplace de lampadaire à lampadaire. Le chemin peut se croiser mais pas repasser par la même route. Quand la limousine passe devant un casino spécial (VIP, Luxe, Mafieux), le joueur entoure le symbole du casino. En fin de partie, si ce casino est ouvert, il rapportera des points supplémentaires ou des billets.

L’action Spectacle permet d’ouvrir un casino qui a une étoile si le numéro est associé à une action Spectacle (comme les Piscines dans Welcome to…). Le joueur entoure l’étoile et barre la case la plus haute dans une des 2 colonnes Spectacle de sa feuille de score. Quand le joueur barre la première case d’une colonne, il entoure les 2 dettes de cette colonne et il pourra les rembourser quand il aura barré la case à côté de la dette.

L’action Inauguration permet de cocher une case sur la piste d’inauguration.

Chaque lot de 2 cases cochées permet au joueur d’obtenir un Bonus (en entourant ces cases). Il y a 3 Bonus différents :

  • Action libre : le joueur peut changer l’action associée à la combinaison qu’il a choisie.
  • Facilité d’ouverture : le joueur peut ajouter ou soustraire 1 ou 2 au numéro associé à la combinaison qu’il a choisie.
  • Extension de casino : le joueur peut ouvrir un second casino durant son tour (équivalent du Bis dans Welcome to…). Le casino doit être directement adjacent à un casino déjà ouvert. En utilisant ce Bonus, le joueur doit entourer la dette au-dessus des cases Inauguration entourées.

L’action Amélioration permet d’augmenter les points d’une catégorie en fin de partie. Le joueur barre une case jaune sur sa feuille de score (de haut en bas ou de gauche à droite).

Si le joueur ne peut choisir aucune des 3 combinaisons disponibles, il coche 2 cases sur la piste d’inauguration.

Rien d’autre ?

Si si !!

Il y a aussi les golfs à gérer. Lors des premières parties, il est conseillé de jouer sans afin de se familiariser au jeu.

Lorsque le joueur ouvre son premier casino dans la première rue, il construit un trou de golf en l’entourant. Pour construire les autres golfs, il devra construire les casinos directement adjacents à un casino précédemment ouvert. Si le joueur passe un ou des casinos, il ne pourra plus étendre son golf dans cette direction.

Il y a 3 projets de la ville à valider. C’est l’équivalent des Plans dans Welcome to…. Le premier joueur à valider un projet reçoit toujours plus de points que les suivants. Et comme dans Welcome to…, les cartes Casino peuvent être remélangées après qu’un joueur ait validé un premier projet.

Et les points, comment ça marche ?

La partie se termine quand une des 3 conditions suivantes se produit :

  • Un joueur a coché toutes les cases de sa piste d’inauguration.
  • Un joueur a ouvert tous ses casinos (ceux en chantier ne comptent pas).
  • Un joueur a validé les 3 projets.

Les joueurs calculent alors leur score dans chaque catégorie et celui avec le plus de points l’emporte.

Les différentes catégories sont :

  • Les projets
  • L’inauguration : Chaque joueur compte le nombre de cases cochées non utilisées qu’il lui reste sur sa piste d’inauguration. Celui qui en a le plus gagne 10 ou 15 points, le second 5 ou 8 points et le troisième 2 ou 0 points, selon qu’il ait eu ou non amélioration. Celui qui en a le moins prend la dette.
  • Les spectacles : Chaque joueur score la plus petite valeur visible pour les 2 colonnes de spectacles.
  • Les hôtels : Chaque joueur compte le nombre de grands et de petits hôtels qu’il a dans sa ville et multiplie ces nombres par la plus petite valeur visible associée.
  • Les rues : Chaque joueur compte la plus grande suite de casinos pairs ou impairs dans chaque rue (les chantiers n’interrompent pas une suite) et reporte ce nombre sur sa feuille de score. Aussi, pour chaque rue, le joueur majoritaire reçoit le bonus de Premier.
  • Les golfs : Chaque joueur compte le nombre de trous de golf de chaque type qu’il a et multiplie ces nombres par la plus petite valeur visible associée.
  • La limousine : Chaque joueur compte le nombre de casinos VIP et de luxe ouverts et devant lesquels la limousine passe et multiplie ces nombres par la plus petite valeur visible associée. De plus, chaque casino mafieux ouvert et devant lequel la limousine passe reporte une liasse de billets dans le coffre-fort. Enfin, si la limousine n’est pas revenue au feu tricolore, le joueur perd 10, 6 ou 3 points pour chaque lignes manquantes.
  • Le coffre-fort : Chaque joueur révèle son choix de crédit auprès de la banque. Si plus de la moitié a choisi d’emprunter, tous reçoivent 4 liasses de billets. Si la moitié ou moins a choisi de ne pas emprunter, tous reçoivent 2 liasses de billets. Si aucun n’a choisi d’emprunter, personne ne reçoit de liasse de billets. Enfin, chacun doit rembourser ses dettes (chantier construit, extension de casino,…) et s’il n’a pas suffisamment de liasse de billets, le joueur perd 20 points.

Et y a un solo ?

Ouiiiii !!! C’est le même principe que pour Welcome to… mais adapté à cette nouvelle version. Ici, on va affronter un architecte de la compagnie ACME (Alexis Casinos & Mafia Enterprise). Il y a 10 architectes différents, chacun ayant un niveau de difficulté différent.

En début de partie, le joueur choisit un architecte ACME à affronter et pioche un Projet de chaque type. Ensuite, il divise en 2 les cases de score sur sa feuille de score afin d’indiquer ses points et ceux de l’architecte ACME. Les cartes Casino sont mélangées et scindées en 2 piles (face Action visible) : dans l’une, on ajoute les 3 cartes Validation de Projet (voir photo ci-dessous) et on mélange cette pile qu’on vient placer au-dessus de l’autre pile. Enfin, le joueur choisit s’il contracte un crédit auprès de la banque ou non et pioche la première carte Casino sans regarder le numéro et la met de côté jusqu’à la fin de la partie. Cette carte déterminera si l’architecte ACME a choisi de contracter un crédit ou non.

À chaque tour, le joueur pioche 3 cartes Casino et en choisit 2 : une pour son numéro et une pour son action. La troisième est défaussée face action visible et formera la pile de l’architecte ACME. S’il n’est pas possible au joueur de jouer, il choisit tout de même une carte qu’il place dans la pile de l’architecte ACME et coche 2 cases sur la piste d’inauguration. Quand il pioche une carte Validation de projet, elle est retirée du jeu et il pioche une nouvelle carte Casino. À la fin du tour, il regarde si l’architecte ACME valide le projet de la carte Validation de projet piochée (selon la couleur) et les hôtels que l’architecte ACME essaie de construire avant lui. Dans l’exemple sur la photo ci-dessous, le premier Projet pioché (le jaune) n’est pas validé par l’architecte ACME. Le second ne sera pas non plus validé, mais le troisième à être pioché le sera. De plus, si le grand hôtel de la sixième avenue n’a pas encore été construit par le joueur quand la première carte Validation de projet est piochée, l’architecte ACME le construit (il ne construit que des grands hôtels). Le joueur écrit alors un « A » sur la partie supérieure de cet hôtel et ne pourra plus construire que le petit hôtel de cette avenue. Aussi, la première fois qu’un Projet est validé (par le joueur ou par l’architecte ACME), la pioche et la défausse de cartes Casino sont remélangées.

La partie se termine toujours de la même façon qu’en multi-joueurs. Les points du joueur sont comptés normalement. Pour ceux de l’architecte ACME, il faut prendre sa pile de cartes Casino (sans les mélanger !!!) et il va marquer des points selon les valeurs des différentes catégories qui sont indiquées sur sa carte. Tout d’abord, il faut compter le nombre de cartes Amélioration et selon le nombre, certains paliers seront atteints. S’il y a par exemple 9 cartes Amélioration, on utilisera la valeur améliorée pour l’Inauguration, les Spectacles et les Hôtels et la valeur de base pour les autres domaines.

Une fois qu’on connaît les valeurs à utiliser pour chaque domaine, il suffit de compter les points. Pour l’Inauguration, on compare le nombre de cases cochées non utilisées par le joueur avec le nombre de cartes Inauguration de l’architecte ACME pour savoir si le joueur est premier ou second et s’il prend une dette ou non. L’architecte ACME ne gagne pas de points pour la première ou deuxième place et ne prend jamais de dette. À la place, il gagne la valeur de points (de base ou améliorée) pour chaque carte Inauguration. Pour les Spectacles, Hôtels et Limousine, il suffit de compter les nombre de cartes correspondantes dans la pile de l’architecte ACME et de multiplier ce nombre par la valeur (de base ou améliorée). Pour les Rues (suite pair/impair), on compte le nombre de cartes Construction auquel on additionne ou soustrait le nombre indiqué sur la grue (sur la carte Architecte ACME). Ce résultat est la taille de la plus grande suite de casinos de l’architecte ACME dans chaque rue. Il gagne donc 4 fois ce résultat et la valeur (de base ou améliorée) pour les rues où il est majoritaire. Pour les trous de golf, l’architecte ACME en crée pour chaque carte identique à la précédente dans sa pile et multiplie ce nombre par la valeur (de base ou améliorée). Pour le coffre-fort, on révèle la carte mise de côté en début de partie et on compare son numéro à la valeur indiquée sur la carte Architecte ACME. Si le numéro est supérieur ou égal, il a choisi d’emprunter, sinon il n’emprunte pas. Si le joueur et l’architecte ACME ont tous 2 décidé de ne pas emprunter, l’architecte ACME reçoit un malus égal au numéro de la carte. On fait ensuite les totaux et le joueur a gagné s’il a plus de points que l’architecte ACME.

Avis

Grande fan de Welcome to…, je ne pouvais qu’aimer ce nouvel opus. On a ici un jeu avec la même mécanique, mais une difficulté et des sensations bien différentes. Il n’y a aucun soucis de doublon (j’anticipe déjà la question). En fait, l’auteur de Welcome to… a tout simplement créé une nouvelle mécanique de jeu : le flip & write (ou draw & write, c’est la même chose).

Welcome to new Las Vegas est clairement plus complexe. Il est conseillé d’avoir joué à Welcome to… avant de l’essayer et je trouve que c’est un très bon conseil. Même en ayant joué des dizaines et des dizaines de parties de Welcome to…, j’ai été un peu perdue lors de mes 2 premières parties de la version Las Vegas. Il n’y a plus de lotissements à faire mais il y a les avenues à gérer en plus, il faut non seulement placer les numéros par ordre croissant mais il faut en plus essayer de faire les plus grandes suites paires ou impaires, il faut choisir quel domaine améliorer et donc vers quelle stratégie on va se diriger assez tôt dans la partie. Car on ne pourra plus faire un peu de tout comme c’était le cas dans Welcome to… sous peine de terminer loin derrière. Et quand on choisira une stratégie, il faudra s’y tenir, sans quoi on pourra perdre beaucoup de points. La stratégie des spectacles semble être la plus simple à mettre en place et fera penser aux piscines dans Welcome to…. La stratégie limousine est, quant à elle, risquée si on ne parvient pas à revenir au feu tricolore. Il faudra alors avoir pensé à améliorer le malus associé.

Le jeu propose aussi plus d’interaction que son prédécesseur. Interaction qui reste indirecte puisqu’on n’ira jamais démolir un casino chez un adversaire. Mais il y a un aspect course supplémentaire avec les avenues et les hôtels qui y sont construits puisque les grands rapportent de base 2 points de plus que les petits. Il faut aussi surveiller les suites paires/impaires dans les rues des autres joueurs pour essayer de remporter les majorités, tout comme la piste d’inauguration et ses cases cochées non utilisées (il faut alors utiliser les bonus avec parcimonie et efficacité). Enfin, le prêt ou non auprès de la banque pourrait mettre un adversaire dans le pétrin s’il s’est trop endetté et comptait sur les 4 liasses de billets de la banque.

Le mode solo est encore une fois une grande réussite et c’est super qu’il soit directement inclus dans le jeu de base. Je m’attendais à ce que ce soit assez identique au solo de Welcome to… (disponible dans la première extension) et finalement j’ai réussi à être surprise (et agréablement). Le système de valeur de base ou améliorée apporte une double réflexion lors du choix des cartes qu’on laisse à l’architecte ACME. Il faut faire attention de ne pas trop lui laisser de cartes Amélioration et une fois qu’on a passé un palier, il faut alors éviter de lui laisser des cartes du domaine associé pour qu’il ne marque pas davantage de points. Même pour les trous de golf, une solution solo a été trouvée avec le principe de carte identique à la précédente dans la pile de l’architecte ACME. Et il faut aussi tenir compte de cela quand on choisit la carte qu’on lui laisse. Le solo propose, une fois de plus, un vrai challenge à relever et c’est un super moyen de s’entraîner, surtout avec les différents niveaux proposés. Sincèrement, bravo !

Vous l’avez sûrement compris, je suis complètement séduite par Welcome to new Las Vegas qui a rejoint les autres exemplaires de la saga à la maison. Il est joli, propose une suite à son grand frère mais avec des sensations bien différentes et une difficulté plus grande, dispose d’un mode solo qui est excellent et peut vite devenir addictif. Si vous avez aimé Welcome to… et que vous cherchez à grimper en complexité, foncez sur Welcome to new Las Vegas !

2 commentaires sur “Welcome to New Las Vegas : Le Welcome to… survitaminé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s