Catalyst : Le combo pour débutants

Exploitez la nouvelle énergie catalytique et créez un puissant réseau interconnecté afin d’être le glorieux vainqueur.

Catalyst est un jeu créé par Permar Rodaser (un groupement de 4 auteurs), illustré par Yann Tisseron, édité par dV Giochi et distribué en français par Atalia. Il se joue de 2 à 4 joueurs, est conseillé dès 10 ans, pour des parties de 20 à 40 minutes.

Pour la mise en place, le plateau est assemblé et les cartes Catalyst sont triées (en fonction du nombre de joueurs). Une fois mélangées, 10 cartes sont mises de côté pour former une pile sur laquelle on place le jeton Dernier tour. Les autres cartes forment la pioche qu’on place sur le plateau. Les 5 premières cartes sont révélées. Les cartes Bâtiment sont triées par couleur pour former 4 piles d’autant de cartes que de joueurs. Une carte Objectif est révélée pour la partie et un premier joueur est désigné qui reçoit le jeton Premier joueur et 4 pièces. Le second joueur (dans le sens horaire) reçoit 5 pièces, le troisième 5 pièces et le quatrième 6 pièces. Une réserve commune est formée avec les pièces, les jetons Pouvoir militaire et les jetons Activation en chaîne.

Une partie de Catalyst se déroule en plusieurs manches. À son tour, le joueur a le choix parmi 3 actions :

  • Percevoir une donation
  • Recruter un Catalyst
  • Activer un Catalyst

Percevoir une donation

Le joueur prend dans la réserve autant de pièces que la carte Catalyst la plus chère sur le plateau. Sur l’exemple en photo, le joueur prend 5 pièces.

Recruter un catalyst

Le joueur choisit une carte Catalyst sur le plateau, en paie le coût et la pose devant lui. Le prix d’un Catalyst est la somme de sa valeur et du modificateur noté sur le plateau. Sur l’exemple en photo, le Catalyst rouge ne coûte rien et le bleu coûte 1 pièce.

Si le joueur possède un Bâtiment vide devant lui, il doit y placer le Catalyst recruté. Un Bâtiment ne peut accueillir qu’un Catalyst à la fois et une fois qu’un Catalyst est affecté à un Bâtiment, il y reste jusqu’à ce qu’il soit activé.

Activer un Catalyst

Le joueur choisit un de ses Catalysts et l’active. Il le fait pivoter à 90° et déclenche son pouvoir. Si le Catalyst est affecté à un Bâtiment, il peut ensuite utiliser le pouvoir du Bâtiment. Il n’est jamais obligatoire d’utiliser le pouvoir d’un Catalyst ou d’un Bâtiment.

À la fin du tour, tous les Catalysts activés sont placés face cachée dans la pile de score du joueur. En effet, seuls les Catalysts présents dans la pile de score seront comptabilisés en fin de partie. Si un ou plusieurs Bâtiments se retrouvent vides et que le joueur possède des Catalysts non affectés à un Bâtiment, il doit les affecter immédiatement à un Bâtiment.

Une fois le tour du joueur terminé, si des Catalysts ont été recrutés, on fait glisser ceux qu’il reste vers la droite et on comble les espaces vides avec de nouveaux Catalysts provenant de la pioche. De plus, le joueur ne peut conserver que 8 pièces maximum, l’excédent retourne dans la réserve. C’est ensuite au tour du joueur suivant.

Quelles sont les pouvoirs des Catalysts et Bâtiments ?

Il y a 5 pouvoirs différents :

  • Gagner une pièce (ou plusieurs)
  • Recruter un Catalyst
  • Gagner un jeton Activation en chaîne : ce jeton pourra être utilisé durant le même tour afin d’activer un autre Catalyst disponible. Les jetons non utilisés à la fin du tour devront être remis dans la réserve.
  • Gagner un jeton Pouvoir militaire
  • Acheter un Bâtiment : le coût d’un Bâtiment dépend de sa position dans la pile et du nombre de Bâtiments que le joueur possède déjà (1 pièce supplémentaire par Bâtiment déjà possédé). Ainsi, si le joueur souhaite acheter un Bâtiment coûtant 2 pièces et qu’il en possède déjà 2, il devra payer 4 pièces. Chaque joueur ne peut acheter qu’un Bâtiment de chaque couleur, soit un total de 4 maximum. Les Bâtiments ne sont jamais placés dans la pile de score et restent devant le joueur une fois achetés.

Et comment on gagne ?

Une fois que la pioche est vide, on défausse le jeton Dernier tour et les 10 cartes écartées au début sont mises en jeu. On termine la manche en cours et on refait ensuite une manche complète de sorte que chaque joueur ait joué le même nombre de tours.

Les points de victoire (PV) sont alors comptabilisés :

  • Chaque Catalyst dans la pile de score fait marquer autant de PV que sa valeur.
  • Chaque lot de 2 jetons Pouvoir militaire fait marquer 1 PV. De plus, le joueur majoritaire marque 6 PV, le second 3 PV et le troisième 1 PV.
  • Chaque lot de 3 pièces fait marquer 1 PV.
  • Chaque carte Bâtiment rapporte des PV selon la carte Objectif en jeu. Par exemple, avec la carte Objectif A (photo suivante) le Bâtiment bleu rapporte 1 PV par carte permettant de recruter un Catalyst, le Bâtiment vert rapporte 1 PV par carte Catalyst de valeur 2, le Bâtiment jaune rapporte 4 PV et le Bâtiment rouge rapporte 1 PV par carte Catalyst rouge. Pour rapporter des PV, les cartes Catalyst doivent être dans la pile de score.

Le joueur avec le plus de PV remporte la partie.

Avis

Catalyst est le jeu idéal pour faire découvrir les jeux de combos. Les règles sont on ne peut plus simples et s’expliquent très facilement. Avec seulement 3 actions possibles, un néophyte ne se sentira pas débordé et aura même toutes ses chances une fois la partie découverte jouée. Par contre, des joueurs habitués pourraient vite se lasser du jeu par manque de renouvellement.

Le thème et les illustrations orientées Steampunk devraient en attirer plus d’un. Moi, je n’y suis pas du tout sensible, mais je sais pertinemment qu’il s’agit d’un thème qui attise la curiosité des joueurs.

Quel que soit le nombre de joueurs, le jeu s’adapte parfaitement et il est aussi bien à 2 qu’à 4 joueurs. Forcément, à 2 on peut plus facilement contrôler ce qu’on laisse comme opportunité à son adversaire. À 4, la pioche pourra avoir une légère influence sur le déroulement de la partie. En effet, il pourrait arriver qu’un joueur n’ait pas la possibilité de recruter un Catalyst permettant d’acheter un Bâtiment et se verrait donc privé de cette partie du scoring lors du décompte. Les cartes Catalyst permettant d’acheter un Bâtiment ayant une valeur de 1, il est alors très facile d’en acheter puisqu’au maximum elles ne coûteront que 2 pièces. Si 2 joueurs ont un intérêt à acheter ces cartes (pour leur couleur ou leur valeur par exemple) et qu’elles apparaissent à chaque fois à leur tour, un joueur peut vraiment être défavorisé. C’est dommage, je trouve qu’il aurait dû y avoir un autre moyen d’acheter un Bâtiment ou que les cartes Catalyst permettant d’en acheter auraient dû être plus coûteuses.

En parlant des Bâtiments, il est plus intéressant de se limiter à 2 (voire 3) d’entre-eux qu’on optimisera en achetant les cartes permettant de scorer plutôt que d’essayer à tout prix d’avoir les 4 Bâtiments différents car on devrait alors se disperser. Sans oublier qu’au plus on aura de Bâtiment, au plus ils coûteront chers.

Si vous cherchez un jeu familial pour faire découvrir la mécanique des combos, Catalyst est fait pour vous.

Un commentaire sur “Catalyst : Le combo pour débutants

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s