Glen More II – Chronicles : Menez votre clan vers la victoire !

Des moutons, du whisky, des paysages magnifiques,… Tout ça vous fait penser à l’Écosse et ça vous plaît ? Alors découvrez Glen More II – Chronicles et gérez au mieux votre clan à travers les Highlands.

Glen More II – Chronicles est un jeu créé par Matthias Cramer, illustré par Jason Coates et édité par Super Meeple pour la version française et Funtails pour la version originale. Il s’agit d’un jeu pour 2 à 4 joueurs, conseillé dès 12 ans, pour des parties de 90 à 120 minutes.

Grâce à l’organisation de la boîte, la mise en place est assez rapide étant donné la quantité de matériel. Les plateaux Clan et Rondel sont placés au centre de la table. La tuile David Hume est placée à côté du plateau Clan. Chaque joueur choisit une couleur et reçoit la tuile Territoire initial, les Écossais et les pions de Clan correspondants. Chacun pose un Écossais sur sa tuile Village. L’ordre de tour initial est déterminé au hasard en prenant un Écossais de chaque joueur qu’on pose aléatoirement sur des cases successives du plateau Rondel (voir photo). Le joueur en dernière position sera le premier joueur et reçoit 5 Pièces, le suivant 1 pièce de plus et ainsi de suite. Les tuiles sont triées en fonction de leur verso et on forme 4 piles (A-B-C-D) qu’on place sur le plateau Rondel. La tuile « Fin » est placée à peu près au milieu de la pile D. Les 5 tuiles de départ (avec un S au verso) sont mélangées et placées sur le plateau Rondel et on pioche des tuiles de la pile A pour remplir les cases du Rondel en laissant vide la case avant le dernier Écossais. Les différentes Ressources, Pièces et Points de victoire sont placés dans une réserve.

Dans Glen More II – Chronicles, les joueurs vont devoir gérer leur clan écossais pour étendre leur territoire et gérer au mieux les différentes Ressources qu’ils produiront.

Une partie dure 4 manches et chaque manche prend fin lorsque la dernière tuile de la pile en cours est piochée. Pour la quatrième manche, elle prend fin une fois que chaque joueur a atteint ou dépassé la tuile « Fin ».

L’ordre du tour est un peu particulier : le joueur actif est celui dont le pion Écossais est le dernier sur le Rondel. Il est alors possible qu’un joueur joue plusieurs fois de suite.

À son tour, le joueur avance son pion Écossais jusqu’à la case du Rondel où se trouve la tuile qu’il souhaite ajouter à son Territoire. Il paie le coût éventuel (indiqué en haut à gauche) et place son pion sur la case.

Ensuite, il ajoute la tuile acquise à son Territoire en respectant les règles de placement :

  • La nouvelle tuile doit être placée à côté (pas en diagonale) d’une tuile précédemment placée.
  • La nouvelle tuile doit être placée à côté (orthogonalement ou en diagonale) d’une tuile sur laquelle se trouve un Écossais.
  • Si la nouvelle tuile possède une rivière, elle doit être placée de sorte à continuer la rivière du Territoire.
  • Une nouvelles tuile sans rivière ne peut être placée à droite ou à gauche d’une tuile avec rivière.

Dès que la tuile est placée, le joueur active l’éventuel effet immédiat (indiqué en bas à gauche) de la tuile. Puis, il active la tuile posée ainsi que toutes les tuiles adjacentes (orthogonalement et en diagonale). Le joueur choisit l’ordre dans lequel il souhaite activer ses tuiles. L’effet d’activation est indiqué en bas à droite de la tuile.

Les effets immédiats permettent de gagner une Ressource au choix (Bœuf, Mouton, Bois, Pierre ou Orge) ou du Whisky ou une Pièce ou des Points de victoire, de placer un Écossais de sa réserve sur la tuile, de placer un pion de Clan sur le plateau Clan, de prendre une carte Lieu emblématique et activer son effet.

Les effets d’activation permettent de gagner des Ressources, de les convertir contre des Points de victoire ou du Whisky, de gagner des Points de victoire ou de gagner des Points de mouvement pour déplacer ses Écossais (ce qui est important pour pouvoir placer les futures tuiles). Notez qu’il ne peut y avoir plus de 3 Ressources sur une tuile et que le Whisky n’est pas considéré comme une Ressource et qu’il est stocké à côté du Territoire du joueur et non sur une tuile.

Enfin, une nouvelle tuile (ou plus) est ajoutée au Rondel pour remplir les cases vides (sauf celle avant le Pion en dernière position). Notez que si tous les Pions ont dépassé une tuile sans la prendre, elle est défaussée ce qui fait qu’on piochera plusieurs tuiles.

Il est toujours possible durant son tour d’acheter ou de vendre des Ressources au Marché. Pour acheter une Ressource, le joueur place autant de Pièces que nécessaire sur la case vide la plus à gauche de la ligne correspondante et prend la Ressource dans la réserve. S’il n’y a plus de case vide sur la ligne de la Ressource convoitée, il ne peut pas acheter cette Ressource. Pour vendre une Ressource, le joueur remet dans la réserve la Ressource et prend les Pièces sur la case la plus à droite de la ligne correspondante. s’il n’y a aucune Pièce sur la ligne de la Ressource à vendre, il n’est pas possible de la vendre.

Certaines tuiles peuvent être posées au-dessus d’une tuile du même type déjà placée dans le Territoire du joueur. Le type d’une tuile correspond à l’icône en haut à droite. Les tuiles Personnage ne sont pas ajoutées au Territoire, mais placées à côté.

Quand un joueur acquiert une tuile Personnage, il pose un de ses pions de Clan sur le Domaine de Clan de son choix du plateau de Clan, paie le coût éventuel et obtient le bonus du Clan. Le coût est indiqué sur les routes qui relient le Domaine choisi au Domaine de départ (zone verte) ou à n’importe quel Domaine de Clan où se trouve un pion de Clan (peu importe à quel joueur il appartient). Les bonus permettent de gagner des Ressources, des Points de victoire ou encore d’avoir un pouvoir particulier durant le reste de la partie.

Et les décomptes de fin de manche dans tout ça ?

À chaque fois que la dernière tuile d’une pile (A-B-C) est piochée et ajoutée au Rondel, un décompte de fin de manche a lieu. Un décompte a également lieu quand tous les joueurs ont atteint ou dépassé la tuile « Fin ». Chaque joueur va comparer dans 4 catégories son résultat avec le joueur ayant obtenu le plus petit résultat dans cette catégorie. Les 4 catégories sont : le nombre d’Écossais sur la tuile Château initial, le nombre de cartes Lieu emblématique, le nombre de Whisky et le nombre de tuiles Personnage. Chaque joueur gagne des Points de victoire en fonction de la différence entre son résultat et celui du joueur ayant le plus petit. Par exemple, si le plus petit résultat pour le nombre de tuiles Personnage est de 1 et que je possède 5 tuiles Personnage, je gagne 5 Points de victoire puisque la différence est de 4.

Une fois les 4 manches terminées, la partie prend fin et on calcule les scores. Chaque joueur compare la taille de son Territoire à celle du joueur ayant le plus petit et perd 3 Points de victoire par tuile supplémentaire. De plus, chaque Pièce fait gagner un Point de victoire et certaines cartes Lieu emblématique font gagner des Points de victoire en fin de partie. Le joueur avec le plus grand score est le vainqueur.

Variante « Dé » à 2 et 3 joueurs

À 2 et 3 joueurs, il est nécessaire de jouer avec un joueur fictif représenté par un dé au lieu d’un Écossais sur le plateau Rondel. Ce joueur fictif n’a pas de Territoire, mais fera défausser une tuile à son tour. Quand c’est au joueur fictif de jouer, le dé est lancé et déplacé d’autant de tuiles que la valeur du dé (de 1 à 3). La tuile sur laquelle arrive le dé est alors défaussée.

Les chroniques

Dans Glen More II – Chronicles, 8 chroniques sont proposées en plus du jeu de base décrit précédemment. Ces chroniques sont comme des mini-extensions et ajoutent chacune du nouveau matériel réparti dans de petites boîtes et de nouvelles règles. Par exemple, la première Les courses de bateaux-dragons ajoute un aspect course comme son nom l’indique.

Avis

Quel plaisir ce jeu de tuiles ! Je ne connaissais pas Glen More et c’est une excellente découverte.

Tout d’abord, le matériel est de très bonne qualité. Les tuiles sont épaisses, les meeples  ont des formes différentes selon la couleur, les ressources sont personnalisées. C’est vraiment joli et la boîte est bien remplie.

Ensuite, le jeu est vraiment agréable à jouer. Une base de placement de tuiles mais avec un système d’acquisition qui dépend d’un ordre du tour particulier (puisque c’est toujours au dernier joueur sur le Rondel de jouer). Il y a aussi de la gestion de ressources et il faut y faire attention. Lors de ma première partie, j’étais étonnée d’accumuler autant de ressources au début et de ne pas les utiliser. Mais j’ai vite compris leur utilité en milieu de partie. La première partie permet vraiment de découvrir le jeu. On se lance à tâtons, sans trop savoir ce qu’on va faire ensuite et à quoi vont nous servir les ressources.

Je trouve les décomptes de fin de manche originaux où il ne faut pas être minoritaire. On ne peut pas tout faire et il faudra choisir sur quoi miser comme décompte. Ces décomptes vont nous pousser à acquérir des tuiles afin d’augmenter la différence en nombre de tuiles Personnage ou de Whisky par exemple, mais acquérir trop de tuiles sera néfaste pour la fin de partie. L’équilibre n’est pas forcément facile à trouver, mais il ne faudra pas être trop gourmand.

Aussi, le jeu est vraiment fluide et on ne voit pas défiler les manches. On choisit une tuile, on paie le coût éventuel, on la place et on active toutes les tuiles adjacentes. Hop au suivant (ou pas si on est encore dernier). Les choix ne sont pas toujours évidents, mais on ne passe pas 10 minutes à analyser le plateau Rondel.

La rejouabilité est assez énorme avec les 8 chroniques proposées. Chacune apporte une petite nouveauté et il est possible de les combiner pour créer la partie que l’on veut. Dommage qu’il manque quelques illustrations dans la partie des Chroniques pour faciliter l’assimilation des règles.

Enfin, l’interaction est indirecte, mais on ne joue sûrement pas chacun dans son coin. Il faut évidemment surveiller ses adversaires pour les décomptes de fin de manche. On prendra alors parfois une tuile moins intéressante pour éviter qu’un autre joueur ne prenne trop d’avance sur un décompte.

Si vous aimez les jeux de placement de tuiles et que vous en cherchez un qui est plus complexe que ce que l’on trouve habituellement, Glen More II – Chronicles devrait vous plaire. Pour moi, c’est approuvé à 100%. Bravo Super Meeple pour la localisation !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s