Apocalypse au zoo de Carson City : Sauvons les animaux et faisons gaffe à Linda

Une balade au zoo de Carson City, ça vous dit ? Oui ? Bon, je vous préviens, y a plein de mutants qui y rodent. Du coup, je vous propose de les dézinguer et de libérer les animaux. Et au passage, si vous croisez une équipe adverse, éliminez-la aussi afin de survivre.

Apocalypse au zoo de Carson City est un jeu créé par Alexandre Droit et Florent Toscano, illustré par Guillaume Griffon et édité par Jeux Opla. Il s’agit d’un jeu pour 2 à 4 joueurs, conseillé dès 12 ans, pour des parties de 15 minutes.

Apocalypse au zoo de Carson City – Les extensions de Linda est une boîte de 3 mini-extensions : On a retrouvé la 6ème compagnie (pour jouer jusqu’à 6), La fureur de Linda (pour complexifier la survie dans le zoo), Allez au zoo, libérez les animaux ! (pour jouer en coopératif ou solo).

Commençons par la présentation du jeu de base. Apocalypse au zoo de Carson City est un jeu de placement et de déplacement de cartes. Les joueurs vont chacun gérer une équipe de 4 personnages qui vont circuler dans le zoo pour libérer les animaux et tuer les mutants.

La mise est place est rapide : le zoo est formé par un carré de 25 tas de 2 cartes Zoo, posées face visible. Chaque joueur choisit une couleur et reçoit les 4 cartes Personnage associées. Voilà, la partie peut commencer. Un premier joueur est désigné et on continue dans le sens horaire.

Le but va être de récolter des cartes afin d’avoir le plus de points. Pour cela, à son tour, on a le choix parmi 2 actions : soit envoyer un de ses Personnages dans le zoo, soit déplacer un de ses Personnages déjà dans le zoo. 

Chaque joueur débute la partie avec une équipe composée de 4 Personnages, un de valeur 3, un de valeur 4, un de valeur 5 et un de valeur 6. Pas besoin de cacher ses cartes car la valeur est indiquée au verso et au recto.

Envoyer un Personnage dans le zoo

Le joueur remplace une des cartes Zoo visible par un de ses Personnages. La valeur des cartes n’a pas d’importance. La carte Zoo est récupérée par le joueur, il la retourne et la place devant lui.

Déplacer un Personnage

Le joueur déplace d’une case (en haut, en bas, à gauche ou à droite) un de ses Personnages déjà dans le zoo. Le joueur peut soit se déplacer sur une carte Zoo, soit se déplacer sur un Personnage adverse de valeur inférieure ou égale au sien. Il est interdit de se déplacer sur une case vide, il faut alors faire attention à ne pas se retrouver bloqué (même si cela permet de ne pas être attaqué). Dans les 2 cas, la carte récupérée et retournée et placée devant le joueur.

Mais pourquoi retourner les cartes qu’on récupère ? Car derrière 4 cartes Zoo (une de valeur 0, une de valeur 1, une de valeur 2 et une de valeur 3) se cache un mutant moche et super affamé qui mort tout ce qui bouge.

Du coup, si le mutant moche apparaît quand le joueur retourne une carte Zoo, son Personnage se fait mordre et va muter. Il récupère tout de même la carte Zoo avec le mutant moche derrière et la place devant lui, mais il retourne aussi la carte du Personnage qui s’est fait mordre (on y voit alors le Personnage en train de muter).

Un Personnage mordu ne peut plus être déplacé. C’est presque comme une carte Zoo qui peut être récupérée par n’importe quel joueur (y compris celui à qui elle appartenait) en déplaçant un de ses Personnages (pas en envoyant un Personnage dans le zoo) peu importe sa valeur.

Dès qu’un joueur ne peut plus jouer, soit parce qu’il n’a plus de Personnage vivant, soit parce qu’il ne peut plus en déplacer, c’est la fin de la partie. Chaque joueur récupère ses Personnages encore vivants (joués ou non) et additionne les points de toutes les cartes Zoo et Personnage récupérées. Celui qui a le plus de points remporte la partie.

Maintenant que le jeu de base a été présenté, passons aux extensions.

On a retrouvé le 6ème compagnie ajoute du matériel pour pouvoir jouer jusqu’à 6 : 2 nouvelles équipes…

10 cartes Zoo supplémentaires…

mais aussi 4 cartes vierges pour créer sa propre équipe personnelle que personne d’autre n’aura !

La seule chose qui diffère est la mise en place. Les 10 nouvelles cartes Zoo sont ajoutées à celles du jeu de base et mélangées. Le zoo est maintenant formé par 30 tas de 2 cartes (5 rangées de 6 tas). À 5 et 6 joueurs, vous jouez alors avec 60 cartes Zoo (contre 50 de 2 à 4 joueurs).

La fureur de Linda apporte une difficulté supplémentaire car il va falloir anticiper les déplacements de Linda.

Pour la mise en place, on utilise 50 ou 60 cartes selon le nombre de joueurs. De plus, on place le jeton Linda sur le tas situé au centre (avec 60 cartes, on choisit un des 2 tas centraux).

Les règles restent les mêmes sauf que lorsque vous déplacez un de vos Personnages, Linda se déplace dans la même direction (sans sortir du zoo évidemment, elle est donc bloquée par les bords). Si elle arrive sur une carte Zoo, ce n’est rien. Si elle arrive sur un Personnage, elle le mord et il mute (la carte est retournée et peut alors être récupérée par n’importe quel joueur). De plus, Linda peut se déplacer sur une case vide et on ne peut pas se déplacer sur la carte où elle se trouve.

La partie se termine toujours de la même manière.

Allez au zoo, libérez les animaux ! propose de jouer en solo ou en coopération. Pour cela, quelques cartes supplémentaires sont nécessaires : 3 cartes « Exit », 4 cartes Bétaillère (un côté vert pour jouer avec 50 cartes Zoo et un autre rouge pour jouer avec 60 cartes Zoo) et 4 cartes Objet (qui remplacent 4 cartes Zoo, une de valeur 0, une de valeur 1, une de valeur 2 et une de valeur 3).

Pour la mise en place, formez le zoo (avec 50 ou 60 cartes, selon l’envie). Ajoutez les 3 cartes « Exit » comme sur la photo et placez les 4 cartes Bétaillères à proximité du zoo (côté vert si vous jouez avec 50 cartes Zoo, côté rouge avec 60). Choisissez une seule équipe de Personnages pour tous les joueurs.

Le but va être de libérer les animaux et de les placer dans les Bétaillères. Quand un Personnage libère un animal, il est placé dans la Bétaillère avec le même numéro que le Personnage qui l’a libéré. Si un Personnage sort du zoo en empruntant une sortie, il est alors placé sur la Bétaillère avec le même numéro que lui et cette Bétaillère est fermée (on ne peut plus y placer d’animaux). Si un Personnage se fait mordre par un mutant moche, il est tout de suite envoyé (face « en mutation ») sur sa Bétaillère qui est alors fermée et contamine tous les animaux présents. Quand un Personnage récupère un Objet, il est conservé jusqu’à son utilisation (une fois par partie). La corde permet de se déplacer en diagonale ; la grenade permet de retirer n’importe quelle carte Zoo visible ; les jumelles permettent de regarder le verso d’une carte Zoo (et de voir celle qu’elle cache) ; le jetpack permet de sauter au-dessus d’un trou ou d’une carte.

La partie se termine quand les 4 Personnages sont dans leur Bétaillère. Les animaux dans une Bétaillère avec un Personnage mordu ne rapportent aucun point. Les animaux dans une Bétaillère avec un Personnage sain rapportent 1 point et 1 point de plus s’ils sont dans la bonne Bétaillère (soit si l’animal est représenté dessus). Au plus, l’équipe a de points, au plus elle est douée (il y a un tableau dans la règle).

Avis

Apocalypse au zoo de Carson City est une réelle jolie surprise pour moi. On m’avait dit que cette petite boîte était vraiment top et qu’on l’emmenait facilement partout pour y jouer à la moindre occasion, mais le thème ne m’attirait pas (les zombies, mutants et autres monstres, c’est pas trop mon truc). Et bien, j’ai eu tort de ne pas m’y intéresser plus tôt, moi j’vous l’dis !

Les règles sont simples, c’est facile à jouer et c’est rapide (10 minutes). Ça se joue facilement avec n’importe qui, même des joueurs pas trop habitués. Même si le jeu s’explique en 2 minutes, il faut tout de même réfléchir à ce que l’on fait à son tour pour éviter de se retrouver en mauvaise posture. Il y a un peu de prise de risque puisque 4 cartes Zoo sont « piégées », mais sur 50 cartes c’est vraiment minime. De plus, une fois que la carte piégée de valeur x est sortie, il n’y a plus de risque à récupérer une carte de cette valeur. L’interaction est présente puisqu’on peut récupérer les Personnages adverses et ça apporte une bonne tension au jeu.

À 2, j’ai trouvé que c’était un peu mou car le zoo est grand pour seulement 8 Personnages. À 3 ou 4, c’est bien meilleur et plus tendu. Je n’ai pas encore eu l’occasion de l’essayer à 5 ou 6 joueurs, mais je ne doute pas que ça soit tout aussi top (et avec une interaction au maximum).

J’ai bien aimé la manière dont sont présentées les règles. Il y a plein d’humour et le tutoiement est employé, ce qui met vraiment à l’aise. Honnêtement, je me suis bien marrée en les lisant.

Le mode La fureur de Linda apporte une tension supplémentaire au jeu et il faut davantage réfléchir lors de ses déplacements. À 2, c’est plus tendu, je n’y jouerai plus sans.

La version coopérative est idéale pour découvrir le jeu ou jouer en solo. À plusieurs, je préfère jouer la version compétitive. Avec le mode coopératif, s’il y a un leader, c’est foutu car tout le monde joue avec les mêmes Personnages, aucun joueur n’a un pouvoir particulier et il n’y a pas vraiment de tour de jeu. Pour moi, c’est plutôt idéal pour du solo et bien se casser la tête pour faire un beau score.

Si vous cherchez un petit jeu, avec des règles simples, de l’interaction juste comme il faut et rapide, penchez-vous sur Apocalypse au zoo de Carson City et son extension. Un jeu que j’emmène désormais avec moi dès que j’en ai l’occasion !

2 commentaires sur “Apocalypse au zoo de Carson City : Sauvons les animaux et faisons gaffe à Linda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s