Bruxelles 1897 : Partez à la découverte de l’Art Nouveau

Quoi de mieux qu’une chanson entraînante en guise d’intro et qui plus est d’un chanteur belge, Jacques Brel, pour présenter Bruxelles.

Bruxelles 1897 est un jeu créé par Étienne Espreman, illustré par Vincent Joassin et édité par Geek Attitude Games. Un jeu 100% Belge.

Il s’agit d’un jeu pour 2 à 4 joueurs, conseillé dès 10 ans, pour des parties de 45 à 60 minutes.

Bruxelles 1897 est un jeu de cartes et de majorité où les joueurs incarnent des architectes qui exposeront et vendront des œuvres d’art, bâtiront des maisons de renom et bénéficieront de l’influence de relations mondaines dans le but d’être déclaré Architecte de l’année.

Lors de la mise en place, le plateau est installé et le pion Manche est placé sur la première case. Chaque joueur choisit une couleur et reçoit les cartes Architecte et jetons associés. Chaque joueur place un pion sur la première case de la piste de score et des échelles Architecture, Noblesse et Prestige du plateau. Les 3 cartes Bruxelles et la carte Prison sont placées sous le plateau. Chaque joueur place une carte Architecte 2/4 et une carte 2/5 sous la carte Prison (à 2 joueurs, uniquement la carte 2/5 y est placée) et reçoit une carte Notable Georges Brugmann. Les cartes Action sont triées par type (Notable, Matériau, Maison, Oeuvre, Argent), et mélangées séparément. Pour former la zone Art Nouveau, on pioche 3 cartes de chaque type à 2 et 3 joueurs ou 4 cartes de chaque type à 4 joueurs et on y ajoute la carte Expo. Le tout est mélangé et on place les cartes au hasard en 3 ou 4 lignes (à 2 et 3 joueurs ou à 4 joueurs) de 4 cartes. Les cartes Argent sont toujours placées sur le côté 3 francs belges (FB). Les cartes non utilisées sont défaussées. Les 4 cartes Bonus sont mélangées et placées aléatoirement en dessous de chaque colonne. Un premier joueur est désigné, il reçoit la carte Premier joueur (ou le pion Manneken Pis) et 4 FB. Le deuxième joueur reçoit 5 FB, le troisième 6 FB et le quatrième 7 FB.

Une partie de Bruxelles 1897 se déroule en 4 manches. Chaque manche se divise en 3 phases : Maintenance, Action, Majorité.

PHASE MAINTENANCE

Cette phase ne s’applique qu’à partir de la seconde manche et consiste en une nouvelle mise en place. Le pion Manche est avancé d’une case. La carte Premier Joueur est passée au joueur ayant la carte Expo (qu’on replace alors sur la zone Exposition du plateau). Si aucun joueur n’a la carte Expo, la carte Premier joueur est donnée au joueur à la gauche du précédent premier joueur. Tous les joueurs reprennent leurs cartes Architecte (sauf celles en prison) et redressent leurs cartes Notable inclinées. Les cartes Art Nouveau restantes de la manche précédente sont défaussées. Une nouvelle zone Art Nouveau est constituée de la même façon qu’à la mise en place et les 4 cartes Bonus sont mélangées et placées au hasard sous chaque colonne.

PHASE ACTION

En commençant par le premier joueur et en continuant dans le sens horaire, chaque joueur va réaliser une action jusqu’à ce que tous les joueurs aient passé. Il y a 3 actions possibles : Jouer une action Art Nouveau, Jouer une action Bruxelles, Passer.

Jouer une action Art Nouveau

Le joueur remplace une des cartes de la zone Art Nouveau par une de ses cartes Architecte et paie la valeur visible sur celle-ci. Par exemple, en plaçant la carte Architecte de valeur 1, le joueur paie 1 FB. Les cartes Architectes sont recto/verso, avec des valeurs différentes selon le côté choisi (1/3, 2/4 et 2/5).

Ensuite, le joueur applique l’action liée à la carte :

  • Approvisionnement : Le joueur place la carte Matériau devant lui. Chaque carte de ce type fournit 2 matériaux (bois, pierre et/ou métal) au joueur.
  • Construction : Le joueur défausse une ou plusieurs cartes Matériau et place la carte Maison devant lui. Le coût de construction de la première maison est d’un matériau, 2 pour la seconde maison et ainsi de suite. La construction rapporte des points : 1 PV par type de matériau différent utilisé.
  • Création : Le joueur place la carte Oeuvre devant lui.
  • Vente : Le joueur défausse une de ses cartes Oeuvre et place la carte Argent (3 FB) devant lui.
  • Exposition : Le joueur place la carte Expo devant lui et déclenche une exposition. Tous les joueurs peuvent y participer. En commençant par le joueur avec la carte Expo et en continuant dans le sens horaire, chaque joueur peut exposer une de ses œuvres pour gagner 2 PV. Les œuvres exposées ne peuvent pas être de la même couleur. Un joueur peut exposer plusieurs œuvres puisque l’exposition continue jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’oeuvre à exposer. Les cartes Oeuvre ne sont pas défaussées. Le joueur ayant récupéré la carte Expo sera le premier joueur de la prochaine manche. 
  • Notable : Le joueur applique directement l’effet du notable et décide s’il le défausse ou s’il le conserve pour le reste de la partie (dans ce cas, la carte est placée devant le joueur et est inclinée à 90° pour rappeler qu’elle a été activée). Un joueur ne peut avoir 2 cartes Notable identiques devant lui. En fin de partie, chaque carte Notable devant le joueur lui coûtera 2 FB. Les effets des notables sont : gagner 4 FB (Georges Brugmann), avancer d’une case sur l’échelle Prestige (Charles Buls), piocher 2 cartes Matériau et en conserver une (Paul Hankar), récupérer une carte Architecte en prison (Émile Vandervelde), avancer d’une case sur l’échelle Noblesse (Prince Albert) et avancer d’une case sur l’échelle Architecture (Victor Horta).

Toutes les cartes sont placées face visible devant les joueurs car rien n’est caché durant la partie.

Jouer une Action Bruxelles

Le joueur choisit une des 3 actions Bruxelles et place une ou plusieurs de ses cartes Architecte devant la carte correspondante. Devant une carte Bruxelles, il faut toujours placer une carte Architecte de plus que le joueur précédent (le premier joueur placera 1 carte, le second 2 cartes,…). Jouer une Action Bruxelles ne coûte pas d’argent. Les 3 actions Bruxelles sont :

  • Hôtel de Ville : Le joueur active une ou plusieurs de ses cartes Notable. Le nombre maximum dépend de son avancée sur l’échelle Noblesse (entre 1 et 5). Pour montrer qu’une carte Notable a été activée, elle est inclinée à 90°.
  • Bourse : Le joueur gagne 5 FB.
  • Cinquantenaire : Le joueur choisit une action Art Nouveau (sauf l’action Exposition) et la réalise. Sauf pour l’action Vente, le joueur pioche 2 cartes dans le paquet correspondant à l’action choisie et en conserve une (l’autre est défaussée). Pour l’action Vente, le joueur doit évidemment défausser une oeuvre, tout comme il doit défausser des matériaux pour l’action Construction.

Passer

Le joueur se retire de la manche et ne joue plus jusqu’au début de la prochaine. Le premier à passer reçoit 3 FB, les autres recevront 1 FB. Si un joueur a passé, il ne peut pas participer à l’action Exposition si elle est déclenchée par un autre joueur encore en jeu.

PHASE MAJORITÉ

Une fois que tous les joueurs ont passé, on procède au décompte des majorités.

Majorité Colonne

Pour chaque colonne, on détermine le joueur ayant le plus grand total avec les valeurs de ses cartes Architectes. Ce joueur bénéficie du bonus de la colonne. En cas d’égalité, tous les joueurs à égalité bénéficient du bonus. Sur l’exemple en photo, les joueurs rouge et vert remportent le bonus de la première colonne car ils ont tous les deux un total de 3.

Les 4 bonus sont : récupérer une carte Architecte en prison, avancer d’une case sur une des 3 échelles (Noblesse, Architecture, Prestige).

Majorité Blason

Pour chaque blason complet (c’est-à-dire constitué de 4 cartes Architecte), on détermine le joueur possédant le plus de cartes. Ce joueur gagne un nombre de PV correspondant à son niveau sur l’échelle Prestige. En cas d’égalité, tous les joueurs à égalité gagnent des PV selon leur niveau sur l’échelle Prestige. Sur l’exemple en photo, les joueurs jaune et bleu sont à égalité car ils ont chacun 2 cartes qui forment le blason de Bruxelles. Le joueur jaune marque 1 point et le joueur bleu 2 points.

Majorité Bruxelles

Le joueur qui a placé le plus de cartes Architecte devant les actions Bruxelles doit en choisir une (lui appartenant évidemment) et la placer sous la carte Prison. En cas d’égalité, tous les joueurs à égalité doivent placer une carte. Sur l’exemple en photo, les joueurs jaune et rouge vont envoyer une de leurs cartes Architecte en prison car ils ont tous les deux utilisés 2 cartes à Bruxelles.

FIN DE PARTIE

Après les 4 manches, la partie prend fin et on procède au décompte final :

  • Chaque joueur doit payer 2 FB par carte Notable (sauf Georges Brugmann). Chaque carte Notable que le joueur ne peut payer lui fait perdre 3 PV et est défaussée.
  • Chaque carte Maison fait gagner un nombre de PV correspondant au niveau du joueur sur l’échelle Architecture.
  • Chaque carte Matériau rapporte 1 PV.
  • Le joueur avec la carte Expo gagne 2 PV.
  • Pour chaque colonne, le(s) joueur(s) majoritaire(s) bénéficie(nt) du bonus de fin de partie présent sur la partie inférieure de la carte Bonus. Les bonus de fin de partie sont : 3 PV par lot de 2 FB, 2 PV par carte Maison différente, 2 PV par carte Oeuvre différente, 2 PV par carte Notable (George Brugmann compris).

Le joueur avec le plus de PV remporte la partie et est déclaré Architecte de l’année.

Avis

Bruxelles 1897 est un très bon jeu de cartes. Une petite boîte pour un grand jeu !

Il s’agit clairement d’un jeu où on ne joue pas chacun dans son coin, sans se préoccuper de ce que font les autres joueurs. L’interaction n’est pas directe, mais elle est bien présente et il ne faut pas hésiter à aller chercher une majorité où un adversaire pensait être peinard.

Il y a du hasard, mais c’est le même pour tout le monde puisqu’il s’agit simplement de la mise en place au début de chaque manche. On sera parfois déçu de ne pas voir sortir une carte qu’on attend, comme une oeuvre ou une maison différente de celles qu’on possède déjà. Il sera parfois difficile de choisir entre 2 actions et décider pour laquelle opter en priorité (et on priera pour que l’autre action soit toujours disponible quand notre tour reviendra).

Bruxelles 1897 est aussi excellent à 4 qu’à 2 joueurs et c’est une belle surprise de mon côté car j’avais une petite appréhension sur la configuration 2 joueurs. Les sensations de jeu sont différentes et je trouve que c’est plus calculatoire et tendu à 2.

Les illustrations sont en cohésion avec le thème et nous permettent de nous plonger dans l’Art Nouveau du XIXe siècle (qui ne se ressent pas à travers la mécanique). À ce propos, notez la présence d’une brochure (en français, anglais et néerlandais) sur l’Art Nouveau et l’Art Déco à Bruxelles à l’intérieur de chaque boîte. C’est une belle collaboration avec la ville de Bruxelles qui, je l’espère, donnera envie à certains de s’y rendre pour la visiter.

Ce que j’aime particulièrement dans ce jeu, c’est le savant équilibre qu’il y a entre l’envie de ne pas trop dépenser d’argent en plaçant une carte Architecte dans la zone Art Nouveau et l’envie de remporter les majorités (ce qui implique de jouer plusieurs cartes et/ou de jouer des cartes de haute valeur). C’est vraiment tendu à chaque tour.

Je n’ai pas joué à Bruxelles 1893, donc je ne ferai pas de comparaison. Mais cette version cartes est vraiment très bien. Le jeu est fluide, rapide à jouer, bon à 2 comme à 4 et propose plusieurs voies pour atteindre la victoire. Une belle réussite des GAG ! Et un magnifique pion (ou une carte) Premier joueur qui, selon les dires, n’existerait rien que pour moi (merci Etienne !).


Un commentaire sur “Bruxelles 1897 : Partez à la découverte de l’Art Nouveau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s