Mississippi Queen : Participez à la célèbre course de bateaux sur le Mississippi

Soyez le meilleur capitaine à manœuvrer votre bateau et franchissez le premier la ligne d’arrivée au bout du fleuve du Mississippi !

Mississippi Queen est un jeu créé par Werner Hodel, illustré par Fabrice Weiss, Christophe Swal et Igor Polouchine et (ré)édité par Super Meeple.

Il s’agit d’un jeu pour 2 à 6 joueurs, conseillé dès 10 ans, pour des parties de 45 à 75 minutes.

Mississippi Queen est un jeu de course et de gestion de déplacements, de vitesse et de carburant où il faudra être le premier à arriver au bout du fleuve avec 2 passagères à son bord.

En début de partie, la tuile de départ est placée sur la table et les 11 tuiles utilisées pour la partie sont mélangées. La première tuile de la pioche est accrochée à celle de départ. Chaque joueur choisit une couleur et reçoit le bateau (avec une roue rouge (positionnée sur le 1) à gauche et une roue noire (positionnée sur le 6) à droite) et le grand jeton bateau correspondant. Les petits jetons bateau sont utilisés pour déterminer, au hasard, l’ordre du tour et sont placés sur la piste d’ordre de tour. Chaque joueur place alors son bateau sur le numéro d’embarcadère correspondant à sa position dans l’ordre du tour et choisit dans quelle orientation il souhaite le placer. Les passagères sont mises de côté dans une réserve.

Les règles sont assez simples : d’abord, on détermine l’ordre du tour et ensuite, chaque joueur déplace son bateau (en suivant l’ordre du tour).

L’ordre du tour est déterminé dès le deuxième tour et dépend de l’avancée des bateaux sur le fleuve. Le bateau le plus avancé sera le premier à se déplacer, ensuite le second, puis le troisième et ainsi de suite. En cas d’égalité, c’est celui qui a la plus grande vitesse et si l’égalité persiste, c’est celui qui a le plus de charbon (et s’il y a toujours égalité, c’est le bateau le plus à droite).

Chaque bateau est constitué d’une roue rouge déterminant sa vitesse et d’une roue noire déterminant sa réserve de charbon.

A son tour, le joueur peut, avant de déplacer son bateau, augmenter ou réduire sa vitesse de 1 gratuitement. Toute augmentation ou diminution supplémentaire lui demandera de dépenser un charbon. Par exemple, si le joueur a une vitesse de 2 et qu’il veut l’augmenter à 5, il devra dépenser 2 charbons. La vitesse d’un bateau détermine le nombre de ses points de déplacement, soit le nombre de cases qu’il devra parcourir. Attention, tous les points de déplacement doivent impérativement être utilisés.

Le joueur peut également faire pivoter, gratuitement, son bateau de 60° avant, pendant ou après son déplacement. Toute rotation supplémentaire, à n’importe quel moment du déplacement, coûtera un charbon.

Une fois qu’un bateau a consommé toute sa réserve de charbon, il ne peut en récupérer. Il retire alors sa roue noire. Suite à cela, si le bateau ne peut pas utiliser entièrement tous ses points de déplacement ou se voit bloqué car il ne peut plus changer de direction, le bateau ne jouera pas au prochain tour et sa vitesse retombe à 1 (le joueur pourra choisir l’orientation du bateau).

Les bateaux peuvent se pousser entre eux. Pousser un bateau sur une case adjacente demande d’utiliser un point de déplacement. Ainsi, si un joueur a une vitesse de 4, il peut se déplacer de 2 cases et ensuite pousser un bateau pour se placer à sa place, ce qui lui coûte 2 points de déplacement. Le pousseur décide de la case sur laquelle le bateau poussé sera placé et le joueur du bateau poussé choisit comment il souhaite orienter son bateau. Il est possible de pousser plusieurs bateaux durant un tour si le joueur possède suffisamment de points de déplacement pour le faire.

Dès qu’un bateau arrive sur la dernière tuile placée du fleuve, son joueur prend la première tuile de la pioche et lance le dé pour savoir comment la placer (tout droit, vers la droite ou vers la gauche). Si cette nouvelle tuile possède une île avec embarcadère, il faut y placer dessus une ou 2 passagères (cela dépend du nombre de joueurs et de la couleur de l’embarcadère). Un joueur ne peut pas placer plus d’une nouvelle tuile par tour et doit faire en sorte que cela n’arrive pas (sinon, il devra rester bloqué le tour suivant, en pénalité).

Pour embarquer une passagère à bord de son bateau, le joueur devra terminer son déplacement sur une case embarcadère avec une vitesse de 1 (cette gente dame ne va pas sauter à bord de votre bateau qui file à vive allure !). Dans ce cas, le joueur prend une passagère de l’île et la place sur son grand jeton bateau. Notez q’un bateau avec une vitesse de 1 qui est poussé sur une case embarcadère avec une passagère peut l’embarquer s’il le souhaite.

Dès que la dernière tuile de la pioche a été posée, le joueur en tête relance le dé pour placer la tuile arrivée. Le premier bateau à accoster sur une des 3 cases embarcadère de la tuile d’arrivée avec une vitesse de 1 et 2 passagères à son bord remporte la partie et est le grand vainqueur de la célèbre course sur le Mississippi.

Variantes

Plusieurs variantes sont proposées dans la règle du jeu afin de varier la difficulté du jeu ou simplement pour l’adapter au nombre de joueurs. Selon la variante choisie, il faudra remplacer certaines tuiles du jeu de base par d’autres.

  • A 2 joueurs, chaque joueur contrôlera 2 bateaux.
  • Certaines tuiles disposent de station de charbon où un bateau peut faire le plein (et remettre sa roue de charbon sur la valeur 6) s’il y arrive avec une vitesse de 1.
  • Il est possible de jouer en équipe (2 contre 2 ou 3 contre 3). Dans ce cas, il est possible de transférer du charbon d’un bateau à un autre à la fin d’un déplacement pour autant qu’ils soient de la même équipe. Pour cela, les 2 bateaux concernés doivent être sur des cases adjacentes (sans danger, voir plus bas) et être à la même vitesse.
  • Des tuiles dangers ralentissent les déplacements. Le bois flottant demande de dépenser 2 points de déplacement pour s’y déplacer et feront perdre, à la fin du déplacement, une vitesse par case de bois flottant parcourue. Pousser un bateau sur du bois flottant demande de dépenser 3 points de déplacement et ne fait pas perdre de vitesse au bateau poussé. Le banc de sable fait retomber la vitesse d’un bateau qui s’y enlise à 1 et achève immédiatement son déplacement. Il est possible de partir d’un banc de sable par l’avant ou l’arrière, mais dans le second cas le joueur ne peut pas changer sa vitesse mais peut réorienter son bateau comme il veut.
  • Le Black Rose est un bateau supplémentaire dans la course qui est dirigé à chaque tour par le dernier joueur du tour. Ce joueur peut transférer du charbon du Black Rose vers son bateau et ainsi refaire le plein. Cependant, le Black Rose ne peut utiliser qu’un charbon à chaque tour que ce soit pour augmenter ou réduire sa vitesse de plus de 1 ou pour pivoter de plus de 60°.
Avis

Mississippi Queen est un très bon jeu de course. J’appréhendais un peu ma première partie car je ne suis pas friande de ce type de jeux (c’est d’ailleurs le premier jeu de course et de parcours de ma ludothèque) et qu’il s’agissait d’une partie à 2 joueurs. Finalement, j’ai beaucoup aimé et je suis même assez fan de cette configuration qui offre plus de possibilités (utiliser un de ses bateaux pour pousser l’autre, se transférer du charbon,…).

Le jeu est facilement expliqué et paraît très simple, mais il s’avère plus compliqué à bien jouer. La gestion de la vitesse et du charbon est primordiale, surtout dans le jeu de base où il n’est pas possible de récupérer du charbon.

La course se joue rapidement : 30 minutes à 2 et 50-60 minutes à 5 sur le jeu de base. Avec les variantes, le jeu peut être un peu plus long, mais on reste sur un jeu d’une heure environ. Aussi, cette réédition du Spiel des Jahres 1997 est très réussie au niveau du matériel.

L’interaction est bien présente avec la possibilité de pousser les autres bateaux. Il faut alors essayer de deviner ce que feront les autres joueurs pour éviter de se faire pousser et ainsi se retrouver en mauvaise posture ou au contraire se positionner de manière stratégique pour forcer un autre joueur à nous pousser vers l’avant.

Les différentes variantes proposées offrent de la rejouabilité, mais permettent également de varier la complexité. En jouant avec toutes les variantes, le jeu n’est plus familial, mais clairement un niveau au-dessus et j’aime ce côté modulable dans les jeux, tout comme la possibilité de jouer en équipe.

Si vous cherchez un jeu familial où la difficulté est modulable et que vous aimez les jeux de course, je vous conseille grandement Mississippi Queen.

Un commentaire sur “Mississippi Queen : Participez à la célèbre course de bateaux sur le Mississippi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s